Orphée en sous-sol

Orphée en sous-sol

Envoûtée. Il n’y avait pas d’autres mots. Au milieu de la foule, Eurydice était captivée par la voix qui s’élevait de la scène, accompagnée d’une simple guitare sèche. Orphée ! Un OVNI dans ce festival de rap où elle était venue avec son pote Aristée. Une voix mélodieuse, grave, chaude qui vous pénétrait. Et si la salle avait d’abord été peu attentive, elle était maintenant portée par la musique, comme en état de grâce… Orphée chantait et tout s’était apaisé….

Lire la suite Lire la suite

Entre deux eaux

Entre deux eaux

Je baigne dans l’eau bleue et parfumée d’épices exotiques, crispée, bousculée par les jets qui sortent des buses de la baignoire. Dans cette chambre de la clinique Notre-Dame, je sais que je suis à nouveau en danger. Mais ma volonté est aussi ramollie que ma peau fripée et nacrée. Et je ne trouve plus en moi d’énergie pour penser et bouger. Peut-être serait-il plus simple de juste se laisser couler dans l’eau ? Je ne sais plus…    Pourtant, quand je…

Lire la suite Lire la suite

Le bon sens

Le bon sens

— Allez! Ouste, l’ivrogne! Assez dormi sur la table, on ferme! Zak redresse sa tête embrumée d’hydromel. La grosse face grise de Gnorr, la demi-orque qui tient la taverne de Rhys, est à un bon mètre au-dessus de lui et ne donne pas envie de traîner. Il se lève péniblement, remonte ses bottes de cuir toutes boueuses, renfonce sa tunique de grosse toile dans ses braies. Sa besace balaie le sol poussiéreux derrière lui alors qu’il se dirige vers la…

Lire la suite Lire la suite

Revirement amoureux

Revirement amoureux

— Craquant ! Je voudrais des massages tous les jours pour être entre ses mains, rigole Nathalie, sa copine rumatho, au téléphone. — Je l’ai vu la semaine dernière à son arrivée à l’hosto. Je n’ai pas eu l’impression de croiser Apollon… Mais je file, je vais être en retard, dit Eva en raccrochant.   Jolie blonde de quarante ans, drôle et énergique, Eva parlait de ses douleurs de dos avec ses collègues, la semaine précédente, quand il a débarqué. —…

Lire la suite Lire la suite

Pris de vitesse

Pris de vitesse

« T’as été plus rapide que moi, vielle bique » avait haleté Léon. Ça avait été ses derniers mots avant de s’éteindre quelques jours plus tard, sa grosse moustache embroussaillée, les paupières gonflées et le teint couleur papier mâché, dans une odeur de vieille sueur. Dans la chambre hors d’âge où Léon est décédé, dix ans plus tôt, Marie enfile ses vêtements, soigneusement préparés la veille au soir : sa robe, ses souliers, son gros manteau. Une mantille, noire comme le reste…

Lire la suite Lire la suite

Top chrono

Top chrono

« AUJOURD’HUI OU JAMAIS ». Michel ne pouvait détacher son regard du message en lettres capitales, posé à côté de la carafe d’eau. Voilà 30 jours qu’il cherchait, désespérément, ce qu’il avait bien pu faire pour mériter ça. Mais à ce stade, toute idée, piste, espoir s’étaient évaporés… Il s’était réveillé dans cette cellule un mois plus tôt. Une lumière blanche et crue s’infiltrait à travers ses paupières. Elle cognait si brutalement dans sa tête embrumée qu’il avait dû fermer fort les…

Lire la suite Lire la suite

La première bouchée de durian

La première bouchée de durian

C’est la seule qui compte. Les autres, de plus en plus anodines, de plus en plus faciles, arrivent sous un palais déjà anesthésié, les papilles submergées par un goût inusité.  La dernière, peut-être, partage avec la première cet écœurement rédhibitoire, l’impression que ca ne va pas passer… Mais la première bouchée ! Bouchée ? Ça commence bien avant la bouche. Dans la rue, l’odeur épaisse et entêtante se signale d’abord. On ne saisit pas d’où elle provient. Les effluves d’égouts,…

Lire la suite Lire la suite

Mal barrée!

Mal barrée!

— Anne, tu peux laisser la barre à Claire, s’il te plait ? Elle n’a pas l’air dans son assiette. Anne prend son temps mais s’exécute, sans rien dire. Mais oui, elle va céder la place à la pauvre petite Claire ! Elle a déjà libéré la banquette du côté sous le vent, il y a un instant pour que Claire puisse s’allonger tranquillement, puisqu’elle était un peu pâle. — Vas-y Claire, essaye. Regarde à l’horizon et accompagne la vague, dit…

Lire la suite Lire la suite

Alcool à gogo!

Alcool à gogo!

Saleté de check up ! Tom était affalé, pensif et vaguement inquiet, sur le canapé du salon dans la pénombre. Seuls quelques rais de la lumière éblouissante du ciel de Sydney passaient à travers les volets blancs à persiennes et venaient jouer sur ses mollets poilus, posés sur les accoudoirs. Il attendait le verdict qui allait bientôt finir par tomber. Il avait été promu un mois plus tôt et s’était vu proposé un bilan médical complet par son entreprise. Il…

Lire la suite Lire la suite

Elles sont bio, vos carottes?

Elles sont bio, vos carottes?

L’homme est un peu avachi sur sa chaise, seul à sa table, face à la télé allumée pour le journal de 13 heures. Il s’apprête à attaquer l’assiette de charcuterie trop salée et aqueuse que la serveuse vient de lui apporter. Comme lui, les autres clients attablés prêtent vaguement attention au ronron des informations. Il bougonne un « font chier avec leurs conneries ! », en voyant les images d’ONGs bloquant la Défense pour dénoncer l’inaction gouvernementale face au changement climatique. Il pose…

Lire la suite Lire la suite