De l’art de soigner les blessures

De l’art de soigner les blessures

Le jour venait de se lever. Sur les flancs du Mont Hiei, la brume qui montait du lac Biwa s’accrochait aux pins vert foncé, ne laissant apparaître ici et là que des tâches rouges et jaunes, derniers éclats des érables avant l’hiver. Takumi était éveillé mais il restait englué dans son sommeil. Il lui semblait entendre des bruits de sabots, au loin, comme si le cheval de ses rêves s’était échappé et galopait maintenant dans la grande pièce sombre où…

Lire la suite Lire la suite

De fil en aiguille

De fil en aiguille

— Sors des clichés et des sentiers battus ! Fais dans l’insolite… C’est un autre visage de Marrakech que nous voulons montrer dans le numéro spécial. Pas les souks et les pièges à touristes de Jemaa el-Fna. Un peu pareil que ce que tu avais fait sur Bilbao, l’an dernier. Tu vois ? C’était parfait, ça ! avait déclaré Vincent, le rédacteur en chef de Visions insolites. — Oui, oui, je vois. Pas de problème. Je pars la semaine prochaine et je te…

Lire la suite Lire la suite

Confusions en série

Confusions en série

L’air du large fait voler ses cheveux fins et gris, aux reflets assortis aux hortensias qui entourent la maison. Assise près du muret qui sépare la propriété de la plage du Pouldu, Jaqueline contemple la longère aux volets bleus écaillés qu’ils ont remise en état avec Robert quelque cinquante ans plus tôt, symbole d’une vie paisible et douce ensemble. Le soleil commence à baisser. Un frisson la parcourt de la tête aux pieds : est-ce l’effroi causé par la lecture…

Lire la suite Lire la suite

Histoires courtes

Histoires courtes

Voilà une consigne pour le moins compliquée où il s’agit d’écrire des nouvelles en une phrase. Difficile exercice!!! _____________________________________________________________________ Magie orageuse Malgré l’incrédulité de leurs parents face à toute magie, fût-elle vanuataise, les enfants avaient inlassablement frappé l’une contre l’autre les pierres magiques de la plage d’Awai, faisant jaillir odeur de poudre et lumière bleue « déclencheuse d’orage », sans que rien ne se passe sur terre ou au ciel ; au crépuscule, pourtant, la moiteur de l’air devint insoutenable, un éclair fendit…

Lire la suite Lire la suite

Montagnes russes

Montagnes russes

Seul existe le battement de son cœur, assourdissant dans le silence de sa tête. Si violent qu’elle a peur que ce soit trop, qu’il explose, qu’il s’arrête. Peu à peu, pourtant, ses sens renaissent. Elle entend à nouveau sa propre respiration, puissante, qui tente d’apaiser son cœur. Elle perçoit aussi la présence de sa compagne, allongée à côté d’elle, attentive, aimante et douce. Elle sent son corps contre le sien et leurs peaux qui se reconnectent, alors que la fulgurance…

Lire la suite Lire la suite

Alibaba et les 40 millions de soldeurs

Alibaba et les 40 millions de soldeurs

— Merci, vénérable Wang Weilin, d’être sorti de votre retraite ! Honorable Jack Ma, merci de nous consacrer du temps en cette journée cruciale pour Alibaba ! hurle Jo Chu, le présentateur, dans son micro, afin de couvrir le tapage ambiant. — Ravi d’être là, cher Jo, répond Weilin en forçant sa voix autant qu’il le peut. — Moi de même. Mais surtout, bonnes soldes à tous ! Profitez bien de la Fête des Célibataires ! ajoute Jack avec un sourire radieux en montrant…

Lire la suite Lire la suite

Zuli et les forces de la vie

Zuli et les forces de la vie

ou La sécheresse? Quelle sécheresse? Zuli se réveilla plein d’entrain en ce début de week-end. Il avait reçu la veille un lot de robots du XXIe siècle. Même si la semaine de boulot était finie, il était impatient d’aller s’immerger dans ce tas de ferraille, plastique et électronique, ces matières désuètes qui avaient été utilisées neuf siècles plus tôt. Quand on est robotiquaire, on ne compte pas son temps ! Bidouiller ces machines et comprendre le passé étaient ses uniques…

Lire la suite Lire la suite

Le linge sale reste en famille

Le linge sale reste en famille

Les néons du plafond jetaient une lumière crue sur les machines à laver couleur acier et les sèche-linges, contrastant avec la nuit qui tombait au dehors. Peut-on faire plus glauque qu’une laverie ? se demandait Nadia. Elle claqua le hublot de sa machine avec humeur et mit la lessive dans le bac 1 « lavage ». Elle lança le programme 2 « couleur – 60° – 50 minutes », comme indiqué sur le panneau rouge et bleu au mur. Comment…

Lire la suite Lire la suite

Contrat léonin

Contrat léonin

Mort en safari, bouffé par un lion ! C’était con quand même de finir comme ça ! Tellement con, même, que le fils d’Aristide Duras n’y croyait pas et avait expédié Bastien Courbet, détective privé de son état, enquêter sur place sur la mort de son père. A peine arrivé au Botswana, Courbet s’était installé au luxueux Kalahari Wild Lodge, là où tout le groupe parti en safari avec le père Duras était consigné et tentait de se remettre de la tragédie,…

Lire la suite Lire la suite

Orphée en sous-sol

Orphée en sous-sol

Envoûtée. Il n’y avait pas d’autres mots. Au milieu de la foule, Eurydice était captivée par la voix qui s’élevait de la scène, accompagnée d’une simple guitare sèche. Orphée ! Un OVNI dans ce festival de rap où elle était venue avec son pote Aristée. Une voix mélodieuse, grave, chaude qui vous pénétrait. Et si la salle avait d’abord été peu attentive, elle était maintenant portée par la musique, comme en état de grâce… Orphée chantait et tout s’était apaisé….

Lire la suite Lire la suite